paire de running

Comment bien choisir sa paire de running ?

Chaque coureur est différent et court différemment. Alors comment choisir la paire de running qui vous sera adaptée ?
Seb, notre spécialiste, vous transmets ses conseils !

Comment bien choisir sa paire de running ?

1)   Le poids

Vous ne choisirez pas le même modèle selon que l’on pèse 50 ou 80 kilos. Lorsque vous courez, l’onde de choc créée à chaque pas représente environ trois fois votre poids. Cette onde se propage du talon jusqu’au sommet de la colonne vertébrale. Par ailleurs, les articulations jouent le rôle d’amortisseurs et sont mises à rude épreuve d’où l’importance de bien choisir sa paire de running. Au-dessus de 80kg,  donnez priorité à l’amorti au niveau du talon et à l’avant du pied.

2)   Attention à la pointure

Lorsque vous courez, votre pied glisse vers l’avant donc lors d’un essai d’une paire de running, assurez-vous que vos orteils ne touche pas le bout de la chaussure. Laissez environ un centimètre entre les orteils et l’avant de la chaussure. Votre paire de running doit être une taille au-dessus que votre pointure habituelle mais vous devez vous sentir maintenu quand même !

comment bien choisir sa paire de running

3)   Route ou chemin ?

Le choix de la paire de running dépend également de la surface où vous pratiquez. Si vous courez sur des chemins, il est préférable de choisir un bon maintien du pied et une semelle crantée adaptée aux obstacles naturels. Si vous courez sur route, optez pour un bon amorti car c’est la surface où les chaussures s’usent le plus vite.

4)   Quelle est votre foulée ?

Pour entrer plus dans les détails, votre paire de running dépend également de votre foulée. Parce que oui, chaque coureur possède une façon différente de courir !

–          Le coureur supinateur : il attaque le sol par la pose de la partie externe de son talon. Le supinateur déroule son pied sur le bord externe.

–          Le coureur universel : il se caractérise par son absence d’appuis sur les côtés du pied. L’attaque se fait sur le bord extérieur du talon, puis l’appui s’effectue sur tout le pied en suivant un axe droit

–          Le coureur pronateur : il se distingue par des appuis intérieurs excessifs : sa voûte plantaire s’affaisse, et son pied bascule vers l’intérieur. Le pronateur déroule son pied sur le côté interne.

Pour savoir quelle est votre type de foulée, il faut regarder l’usure de la semelle extérieure de vos chaussures. Si vous n’être pas sûr du tout, l’idéal est de consulter l’avis d’un podologue.

différent types de coureurs

5)  A quel moment renouveler ses chaussures ?

N’attendez pas que vous soyez blessé pour changer votre paire de running. Celles à semelle épaisse vous permettent de faire entre 1500 et 2000 kilomètres. Pour les plus légères, comptez 500 kilomètres maximum. Et puis, ça fait toujours plaisir de s’offrir une nouvelle paire de running !

Avec toutes ses informations, vous ne pouvez plus vous tromper ! Si vous n’êtes pas sûr de votre choix, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un spécialiste en magasin, il saura trouver chaussure à votre pied (non, non il n’y a pas de jeu de mots ;))

Une fois votre paire de running bien choisie, c’est le moment d’aller courir ! N’oubliez pas d’écouter votre corps et de courir à votre rythme, vos nouvelles chaussures de running ne possède pas un super pouvoir qui augmente votre physique ! Elles vous aident à garder un bon équilibre corporel.

A vos baskets !

Start the conversation